Ercé jeudi 23 janvier 20h30

Trois thèmes étaient proposés : « Agriculture, circuits courts, pastoralisme », « Transition énergétique », « Démographie médicale ».

La vingt-et-unième rencontre a eu lieu à Ercé, le jeudi 23 janvier à 20h30, salle des Fêtes.

Trois thématiques vous étaient proposées pour cette soirée :

« Agriculture, circuits courts, pastoralisme »

« Transition énergétique »

« Démographie médicale »

 

Retour sur les échanges

AGRICULTURE, CIRCUITS COURTS ET PASTORALISME

Qu’en est-il de la production servant à la légumerie ? qui étaient les initiateurs de ce projet ?  Q uestion sur la valorisation des filières, est-ce que ce modèle peut être dupliqué sur la production de viande ?

Christine Téqui : « Le CD09 était moteur sur le projet de légumerie : explication des bases de la légumerie.

« La légumerie Départementale sert les services de restauration des collèges. Elle permet de centraliser la production ariégeoise, de préparer puis de livrer les chefs de cuisine des restaurants scolaires. pour en savoir plus sur la légumerie départementale cliquez sur ce lien (mai 2018) : http://www.ariege.fr/Espace-Presse/Communiques-de-presse/Communiques-de-presse-2018

La Légumerie est aujourd’hui alimentée par 30 producteurs. Quant à la viande, nous n’envisageons pas de dupliquer le dispositif pour le moment mais souhaitons réussir le pari de cette Légumerie et la développer ».

Pour une actualité relative à la légumerie (avril 2020) : http://www.ariege.fr/Espace-Presse/Communiques-de-presse

Le CD 09 peut-il être moteur là-dedans pour proposer à un groupement d'agriculteurs un tel projet ?

Christine Téqui : « Une communauté de communes a sollicité le CD09 sur les abattoirs. Mais il nous est impossible d’agir dans ce domaine, si dans un projet la finalité est économique, le Département ne peut plus intervenir. Dans tous les cas, une consultation du Conseil Economique Social et Environnemental de l’Ariège (CESEA) et du territoire est indispensable à toute volonté de faire évoluer nos dispositifs, nos politiques publiques ».

Question relative au foncier à disposition des agriculteurs  :

« Il convient d’envisager une mise en commun de territoires publics et privés permettant d'utiliser ces espaces, de permettre des transmissions, des réinstallations... Pour le réaménagement foncier, les communes qui le souhaitent s'en saisissent ou pas ; elles peuvent ainsi redessiner des îlots cohérents permettant aux agriculteurs d'y travailler. Enfin, l'établissement public foncier permet de débloquer certaines situations complexes. Dans tous les cas, le travail partenarial avec l’ensemble des acteurs est fondamental, comme avec la SAFER par exemple ». 

Q uestion sur le problème de la répartition des produits : comment mettre des outils en place pour transmettre les biens : les AFP en sont un. L e CD09 peut-il être proactif dans cette démarche ?

Michel Icart : « il faut une cohésion entre les divers partenaires publics. Il est certain qu'il faut un travail en commun néanmoins on ne peut passer outre les propriétaires ».

TRANSITION ENERGETIQUE

Christine Téqui : « Sur la transition on n'a pas encore de réponse. Nous sommes en train de mettre le sujet sur la table. D’abord il faut poser la question de l'avant : les ressources : est-ce qu’on les a ? Les filières existent-elles ? Ensuite, se posera aussi la question des déchets en aval. Ce sujet appelle de nombreuses autres questions sur lesquelles il faut d'abord réfléchir. Pour ma part, ma position se base sur un principe : cette transition ne pourra être que socialement juste, démocratiquement acceptable, territorialement différencié ».

Sur les réseaux de transports collectifs dans le Haut-Salat , on constate une pénurie de bus en été, ce qui est surprenant au moment de parler de transition énergétique

Christine Téqui : « Les Conseils Départementaux ne sont plus compétents dans le domaine des transports. Il convient d’interroger la Région dans ce domaine... »

Est-ce possible d'aider la mairie à aider les associations ?

Christine Téqui : « Bien sûr, le Département propose différents dispositifs, tels que le Fonds de développement de la vie associative (FDVA) qui accompagne chaque année plusieurs centaines d’associations ariégeoises, sans compte les aides sectorielles (culture, sports, insertion…). »

Pour plus d'informations sur les aides aux communes et aux associations :

http://www.ariege.fr/e-Administration/Portail-des-aides-aides-aux-communes-FDAL-et-aux-associations-FDVA/(language)/fre-FR