Création et diffusion culturelles

Création et diffusion culturelles figurent au centre des préoccupations du Conseil Départemental en matière d’expression artistique. Elles participent en effet à la nécessaire ouverture vers toutes les formes d’art à destination du plus grand nombre. Par le biais de différents dispositifs, l’accompagnement s’adapte aux besoins des différents acteurs du territoire. En voici les modalités. 

AIDE A LA DIFFUSION DU SPECTACLE VIVANT

L’Assemblée Départementale a choisi de soutenir la diffusion du spectacle vivant en Ariège. Ce soutien, à destination des associations, communes et communautés de communes qui organisent des spectacles et participent ainsi au développement culturel des cantons, concerne des manifestations de type :

- spectacle vivant de théâtre, danse, arts du cirque, arts de la rue, contes, poésies faisant appel aux compositions du répertoire classique et contemporain,

- concert de musique (présentation d’œuvres du répertoire traditionnel local, jazz, classique, musique contemporaine, musique actuelle),

-  exposition d’art plastique et du patrimoine local.

Ces spectacles doivent être diffusés dans les lieux publics.

Cette aide départementale est calculée à hauteur de 25 % du montant du contrat, signé entre l’artiste et l’organisateur, et est plafonnée à 750 € par spectacle produit en milieu rural et à 3 000 € par spectacle sur les villes centres. L’aide peut atteindre 30% pour les spectacles ayant bénéficié d’une aide départementale à la création (seules les compagnies ou associations artistiques ariégeoises sont concernées par ce dispositif). La somme est versée à l’organisateur.

Il est à noter également des plafonds de cumul d’aide par structure demandeur :

- pour les associations : 3 000 € par an en cumul,

- pour les communes, en particulier pour les grosses communes, le seuil de 10 000 € par an ne pourra être dépassé.

Délai : date butoir fixée au 30 septembre pour le dépôt des dossiers de demandes de subventions, toutes demandes devant parvenir avant la réalisation de la manifestation.

Attention : Certaines manifestations sont exclues de ce dispositif. Il s’agit des orchestres de bals, variétés, carnavals, fêtes locales, laïques et religieuses, feux d’artifices ainsi que les manifestations organisées dans un cadre spécifique telles commémorations, fête de la musique, fête nationale.

MANIFESTATIONS CULTURELLES (NON LABELLISEES)

Le Conseil Départemental soutient l'organisation de manifestations culturelles sur le territoire ariégeois.

Critères d’attribution :  

- manifestations tous publics

- présenter un intérêt cantonal et/ou de pays

-  taux plafond d’aide à hauteur de 15% du budget prévisionnel, avec un montant maximum de 3 000 € par an.                                               

Délai : date butoir fixée au 30 septembre pour le dépôt des dossiers de demandes de subventions, toutes les demandes doivent être préalables la réalisation de la manifestation.         

AIDE A LA CREATION

- Troupes amateurs à dimension départementale : 10 à 15 % du BP avec plafond à 1 500 €

- Troupes amateurs avec intervenant professionnel : 15 à 25 % du BP avec plafond à 3 000 €

- Troupes professionnelles : 10 à 15 % du BP avec plafond à 5 000 €. 

- Résidence d’artistes : destinée aux structures mettant en œuvre un projet culturel identifié et de qualité sur un territoire et qui met à disposition des artistes invités les moyens techniques et logistiques nécessaires à un travail de résidence : 10 à 15 % du BP, plafonné à 10 000 € pour les résidences sur sites du patrimoine départemental. 

- L'aide doit permettre de soutenir des créations qui entrent dans une démarche territoriale significative, une dynamique de diffusion de l’œuvre, soutenue d'au moins trois représentations sur le territoire ariégeois.

- L'aide doit porter sur un véritable travail de création et non sur l'aménagement ou l'actualisation d'une œuvre existante.

Précision : la subvention publique ne peut soutenir des spectacles (aide à la diffusion ou manifestation culturelle) qui se produisent dans la sphère privée. Les représentations doivent se tenir dans un espace ouvert au public, c’est-à-dire remplissant les critères de conformité aux normes d’accueil du public et de sécurité notamment incendie.